Pour la mobilité des jeunes

jeunesPour mettre en oeuvre le nouveau projet de territoire dans ses axes "des habitants et des acteurs mobiles sur leur territoire" et "une ruralité vivante, de proximité, choisie et organisée", le Pays a décidé de réfléchir à la mise en place d'une plateforme sur la mobilité des jeunes.

Dans ce but, le Pays a recruté une chargée de mission sur 9 mois pour étudier la faisabilité et le montage du projet avec tous les acteurs du territoire.

Le Périgord Vert est un territoire profondément rural et fragile. Sa densité de population est très faible (27,5 hab/km2) et il est enclavé entre trois principales agglomérations : Périgueux, Limoges et Angoulême. Le Périgord Vert est relativement bien relié aux agglomérations qui l’entourent (1/2 h à 1 h suivant l’endroit du territoire), mais la circulation transversale d’un bout à l’autre reste encore difficile.

Le Pays est marqué par l’absence de centralité, il est maillé par de nombreux petits pôles de services. Les principaux bassins de vie s’articulent autour des petites villes de Nontron - la sous-préfecture, Ribérac et Thiviers, complétés de La Roche Chalais, Brantôme et plus à l’est par Excideuil.
Les distances entre chaque point du territoire sont importantes et l’habitat dispersé fait que la mobilité reste un souci permanent pour les habitants qui doivent se rendre au travail, sur leurs lieux de loisirs ou chez les professionnels de santé par exemple. Les jeunes, les populations précaires et les personnes âgées sont les plus touchées par ces problèmes de mobilité.

Le nombre de jeunes résidant sur le territoire est faible. En 2010, 21 % de la population a moins de 24 ans (- 3 % par rapport à la Dordogne), mais cette population n’est pas répartie de manière homogène : la part des jeunes (de 0 à 24 ans) dans la population locale est différente selon la localisation des communes. Celle-ci est plus importante autour des pôles de services mais surtout dans les communes sous influence urbaine forte = moins de 30 minutes de Périgueux, Libourne ou Angoulême.

Le Pays souhaite se saisir de la question de la jeunesse : rendre le Périgord Vert plus attractif pour les jeunes, leur permettre d’accéder à plus d’autonomie, de se former à proximité de chez eux et/ou de se donner la possibilité d’aller voir ailleurs, de trouver un emploi, de pouvoir rester « vivre, travailler et bouger au Pays ».

Aussi, le groupe de travail « employabilité des jeunes, mobilité » a souhaité lancer une étude de faisabilité pour la mise en place d’une plateforme mobilité des jeunes à l’échelle du Pays Périgord Vert.

Cette étude entre dans le cadre de la stratégie du programme Leader et pourrait être largement cofinancée par le Feader. Elle pourrait être réalisée en interne par une personne recrutée spécialement sur cette mission.
La mission démarrera le 1er juin et s’inscrira dans le cadre d’un partenariat fort avec les Missions Locales, les UT du Département, et les communautés de communes.

Imprimer

Ce site utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site et pour nos statistiques de visite. Aucune information personnelle n'y est stockée. En savoir plus sur les Cookies et comment les supprimer Cliquez ici.
Ce que dit la CNIL sur le RGPD